C’était la 9ème édition du Festival des Hospitaliers

C’est toute l’organisation et les bénévoles du 9e Festival des Hospitaliers qui d’abord veulent dire un « grand merci » à Dame météo ! ! Qui a su attendre avec gentillesse le lundi pour nous gratifier avant l’heure d’un temps super hivernal, froid, forte neige, pluie et vent toute la journée.

Notre weekend de trails aura débuté le samedi dans une ambiance grise et humide. Ce qui a peut-être amené des concurrents inscrits sur le Larzac-Dourbie à rester chez eux, laissant ainsi leurs dossards sans propriétaire. C’est donc une affluence un peu moins forte que les années précédentes et plus tardive qui est venue retirer les dossards à l’Église Saint-Jacques. Mais toujours accompagnée par de nombreux suiveurs, qui auront parfois longtemps hésité… avant de renoncer à participer à La Nantaise. Ils auront quand même dû affronter les premières averses automnales sur les sentiers ou dans les villages traversés en venant encourager leurs favoris.

Une fois les dossards récupérés, tous ont pu profiter du « marché de pays » et des boutiques nantaises avant le départ des coureurs.

L’après-midi sportif a débuté par les mini-trails réservés aux enfants, donnant ainsi aux parents le plaisir de voir leur progéniture en action. Et de les applaudir, au départ sur les parcours et à l’arrivée.

Les autres épreuves de ce samedi se sont déroulées dans de bonnes conditions pour les participants, qui malgré la température plus fraiche et le terrain quelquefois glissant ont pu admirer les parcours sur le Larzac et la vallée de la Dourbie, avec le village de Cantobre perché sur son rocher. Ou, pour ceux inscrits à La Nantaise, la vallée du Durzon avant de grimper sur les mamelons du Saint-Alban et admirer le panorama depuis la chapelle.

Les vainqueurs des diverses épreuves (Larzac-Dourbie : Éric LAUMOND, déjà lauréat en 2016, et Virginie CAILLAUD ; La Nantaise : Laurent DEBAENE et Sophie RIVERO) ont su eux aussi profiter de nos sentiers dans des temps de courses traditionnels. Quitte à finir au sprint, comme pour La Nantaise où la victoire s’est jouée à l’entrée du tapis rouge.

Dimanche, dès 5 heures du matin, malgré la météo incertaine ce sont quelque « 500 frontales » qui sont rentrées dans la zone de départ pour écouter les dernières consignes de course, et profiter du feu d’artifice qui précède de quelques secondes le départ du Trail des Hospitaliers.

Si les bénévoles en poste sur les hauteurs de Dourbies, du Saint-Guiral ou dans les derniers kilomètres du parcours ont apprécié les « polaires », les traileurs ne se sont pas plaints des conditions de course. Qui, à mesure de l’avancée de la journée, étaient de plus en plus difficiles. Avec en fin d’après-midi entre Dourbies et Trèves, des averses de neige qui ont naturellement blanchi le parcours. Ajoutant une saveur particulière pour les traileurs encore sur les sentiers.

Quant aux vainqueurs, leurs chronos montrent qu’une température plus fraiche ne nuit pas à la performance. Car là-aussi c’est avec un écart de 4 minutes que Jérémy NIONS a devancé Jean BLANCHETEAU sur la ligne. Comme lors des autres éditions, les leaders ont durci la course vers Saint-Sulpice, avant pour Jérémy de continuer son effort dans la dernière ascension menant du Causse-Bégon à l’éperon rocheux du Roc nantais. La 3e marche du podium est revenue à Guillaume TIREL.

Pour les dames c’est Maud COUILLET qui devance l’aveyronnaise Erna FONTEIN, le podium étant complété par Catherine CASTEL.

Tous les résultats du weekend sur : ATSSPORT.com

Tous nos concurrents ont pu se réchauffer et se mettre à table dans le hall du village transformé en salle de restaurant où les dames bénévoles toujours aussi souriantes et efficaces de la brigade d’Anne-Marie ont servi avec l’aide du traiteur et à la satisfaction générale 1 100 repas durant le weekend.

En fin d’après-midi le samedi et le dimanche, les podiums nous ont permis de récompenser, dans une ambiance conviviale et festive animée par Bernard avec son talent habituel, les vainqueurs du classement général et des diverses catégories.

Nous n’oublions pas de remercier les élus et les partenaires qui se sont déplacés pour remettre les nombreux prix aux vainqueurs. Et aussi nous faire part de leur plaisir d’être parmi nous.

Enfin, le Festival tient à mettre en avant une fois encore et avec beaucoup d’insistance les bénévoles qui par leurs disponibilités, leurs dévouements, leurs rapports chaleureux avec les traileurs, sont la clé de voûte de notre manifestation qui sans eux ne pourrait se pérenniser.

Rendez-vous est pris pour la 10e édition du Festival les vendredi 25, samedi 26 et dimanche 27 octobre 2019. Avec pour agrémenter la fête un 200 km qui partira ce vendredi matin, une ambiance anniversaire de circonstance et …

Le retour du soleil des Hospitaliers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *