Challenge de l’Elorn, St Divy (29) lance la 35ème édition

Après Guissény le dernier week-end de janvier qui lance la saison de course à pieds dans le Finistère, c’est à nouveau St Divy qui relance le Challenge de l’Elorn pour sa 35ème édition. Nouveauté cette année, les points sont attribués en fonction de la place et cela sur les 7 meilleures places et non plus au nombre de participants

DSC_0470 DSC_0469

Les surprises pour cette course de St Divy, c’est l’inscription de dernière minute d’Yves THOMAS (Sport 2000-Trégueux) qui aligne de jolis chronos, sur 5 km : 15’27 mn ; 20 km : 1h12’03 ; marathon de Paris : 2h44’03. Avec de telles références, on pouvait s’attendre à une belle prestation et un mano à mano avec Laurent Colin (CTS Sthonan) vainqueur du Challenge 2017.

L’autre surprise, c’était côté féminin Valérie LEON (Blés d’Or Gouesnou) qui en 2017 a trusté et obtenu plusieurs victoires sur les courtes distances, mais qui en 2018 a choisi de passer sur la discipline reine du Challenge, et elle a bien eu raison, nous vous révélons plus bas le  pourquoi ?

DSC_0499

Un joli duo sur le 15km hommes

Dès le départ, un groupe se forme, THOMAS (sport 2000-Trégeux), COLIN (St Thonan), LE SAINT (Plouescat), ELY . Au km 3, COLIN et THOMAS ont fait un trou, la concurrence ne reviendra plus. Une saine émulation se fait sentir avec les 2 hommes de têtes. Sur la 1ère boucle c’est Thomas qui mène la plupart du trajet, mais Colin et Thomas font course commune. Sur la 2ème boucle COLIN marque le pas et se fait légèrement distancer… mais le dialogue fait que nos 2 hommes s’attendent mutuellement….. Ensuite COLIN un peu mieux sur les pentes et sur parties boueuses assure un tempo. Les 2 compères du jour, vont s’expliquer sur le dernier km…. et c’est THOMAS qui va s’imposer dans le dernier km, avec une dizaine de mètres d’avance sur COLIN.

DSC_0508

Le vainqueur du jour : (on retrouve Yves et Laurent pour l’interview)

« C’est sympa de faire un interview à 2, car c’est à l’image de la course, un départ rapide, j’ai essayé de mettre des accélérations, et on se retrouve à un petit groupe devant, et puis on se retrouve à 2, une bonne entente entre Laurent et moi, sur les parties roulantes je menais, mais Laurent était mieux dans les montées et on a su s’attendre l’un l’autre, vu qu’on avait fait l’écart sur les autres coureurs »

Une belle complicité Yves avec Laurent, lorsque tu suggères à Laurent de s’abriter du vent sur ta gauche : « Oui , en effet, j’ai un passé de cycliste, et des choses qu’on oublie pas, savoir s’économiser, savoir se protéger du vent, par fierté peut-être, mais je pense que Laurent connait aussi, mais sur la course on a eu une belle complicité je pense, mais on n’a pas les même objectif, moi le semi-marathon de Paris en mars et Laurent le Marathon de Paris en avril, Normalement à cette saison je fais plus de cross, mais là cette année suis pas au top »

Laurent Colin fair-play, une belle complicité avec le partenaire du jour

« Je ne connaissais Yves que de nom, je voulais pas non plus me mettre dans le rouge, j’enchaine les km pour le marathon de Paris, et finalement pris par le jeu on fait un bon chrono vu les conditions météos et le profil du circuit (50’19 pour le 15 km) bon tant pis on va récupéré cette semaine « 

« Je sais qu’ici la course commence au 10 km, fallait pas trop perdre de jus avant, j’aurais été tout seul j’aurais géré autrement, mais là avec Yves il fallait se tirer un peu la bourre »

DSC_0511

DSC_0509DSC_0512

Prochaine échéance pour Laurent

« Forcément les courses du Challenge, déjà pour le plaisir de revoir les collègues et les coureurs, Landerneau mais en espérant ne pas lutter autant, j’ai des semaines à 130 km, mais l’objectif c’est Paris, et si je peu faire dans les 2h32’59… afin de faire mieux que mon autre prestation »

Sur le 15 km féminin aussi une belle complicité

DSC_0494La surprise du jour, Valérie LEON (Blés d’Or Gouesnou) avec son président Bruno JAOUEN

Au départ, elle ne devait pas s’aligner sur le 15 km. La saison 2017, elle faisait les distances courtes (5,6,7 km) et un SMS vient tout bouleverser, une complicité avec Sandrine Bonifay (CTS St Thonan) vainqueure du challenge 2017, avec qui elle a partagé un trio sur le Folgoët 2017.

La course est menée par Christine Musset (Koala), et au 1er passage sur la ligne elle est toujours en tête. Et c’est au km 13 que la course se joue.

Valérie, retour sur ta course :   » Je suis partie avec Sandrine (Bonifay) et Séverine (Labbé), j’avais Christine en point de mire, j’ai pas voulu monter le cardio par rapport au 10 km, et au 13 ème km je me suis dit j’y vais, j’y vais pas, et j’ai mon collègue de boulot qui m’a dit j’en peux plus mais je t’y amène, du coup il aura le droit à des chocolats (rires….) et Sandrine m’avait dit, ne part pas trop vite »

Pour toi qui était plus sur du court, maintenant tu t’alignes sur du plus long :  » J’ai voulu testé, un petit SMS de Sandrine (Bonifay) m’a mis le pied à l’étrier, j’ai dit on va essayer de faire ensemble mais on s’est perdue »

Valérie, on se revoit sur le long pour le Challenge ?  » je voulais voir, mais oui je pense maintenant le 15 km de Landerneau »

Et on ne peut passer sous silence, le joli retour de Christine (2ème) après opération….

Christine nous en livre un peu plus :

27503324_2101162196785605_819567385487113982_o

« Très plaisant, un joli parcours, même vallonné parfois, on m’a annoncé que j’étais 1ère, mais je ne savais pas qui était derrière et à combien de temps. En fait Valérie me passe au 13 ème km, j’ai essayé de m’accrocher, mais je la sentais à l’aise, revenant d’opération du genou fin juin, je n’ai couru que très peu de courses… je suis contente de mon chrono pour une reprise..je pense faire un marathon en 2018, j’ai pas encore fixé lequel… mais l’esprit club m’a beaucoup aidé après mon opération »

Sandrine Bonifay, victorieuse du chalenge 2017 .. qui termine 3ème sur cette épreuve.. « J’ai encouragé Valérie à venir sur le Challenge, on avait fait un trio sur Le Folgoët, c’était sympa… je l’ai encouragée à venir  sur le challenge »

Toujours la même philosophie : « oui sans chrono et au feeling »

Et on sent une belle émulation et complicité entre ses drôles de Dames

Du beau monde aussi sur le 6 km

Il y a aussi sur le Challenge les distances courtes, à St Divy c’était un 6 km. Plusieurs prétendants sur ce parcours et non des moindre : Brunet (Landerneau Triathlon), Blons (Le Conquet-PLA)…. La course est partie très vite sous l’impulsion du jeune cadet Hugo Cabon (Gouesnou) mais très vite ramené à la raison, mais ce jeune garçon finira 7ème.

DSC_0474

Blons et Brunet vont courir de concert, sur une portion pentue et boueuse Brunet prendra quelques longueurs d’avance… mais une chute de ce dernier fait que Blons revient

DSC_0476

Finalement entre le 5-6ème km Fred BRUNET va distancer Christophe BLONS et s’impose

DSC_0479

Avec Fred Brunet: « ça commence à revenir, vu que j’ai chuté à vélo en décembre, je savais pas trop où j’en étais c’est ma 1ère course… c’est parti vite avec le petit jeune Cabon, mais on ça fait décrasser la la machine (rire) « 

Une petite frayeur pour Fred qui chute dans une partie boueuse en montée ou tu avais fait un écart sur BLONS : « J’ai glissé dans le virage, mais je savais pas qu’il y avait un petite écart »

Fred s’aligne également sur le 15 km, mais plus cool, il finira néanmoins 17 ème en 56’53….

Fred se reprend et c’est dans la descente suivante qu’il va prendre de l’avance : « Je ne sais pas ou j’ai fait le trou, mais Christophe n’est pas très loin »

Avec Christophe BLONS : « Une bonne course, surtout que je ne savais pas que Fred était présent, et qu’on a environ le même niveau… On a fait une belle course au seuil, et c’est que je voulais, dès qu’on a commencé à prendre le chemin un peu boueux j’ai un peu perdu du terrain, c’est pas mon terrain, mais quand Fred a chuter, je suis revenu, mais Fred est reparti »

Pour Christophe, les objectifs : « Le 10 km de Quimper, et j’ai à coeur faire moins de 32 mn…. et après marathon de Paris, mais plus avec les copains »

Côté féminin, il y avait également des filles qui ont aligné de jolis chronos… Lætitia OGOR (Plouzané) affiche une 28ème  place en 24’57, et sa seconde Tiphaine LE CLEZIO (Brest) 33ème en 26’39

Ogor Laetitia de Monique lamendourLaetitia OGOR (crédit photo Monique Lamendour)

Laetitia OGOR : « C’était un peu plus facile que je pensais vu que j’étais pas très en forme au départ, au début j’ai suivi Tiphaine et finalement au 3ème km je me sentais bien, je suis partie. La partie de chemin avec la boue ça m’a pas trop dérangée et je pense m’aligner sur Landerneau dans 15 jours, mais comme en avril je pars sur Rennes, donc à voir pour la suite »

Tiphaine LE CLEZIO : « Un départ rapide je pense, j’ai été dans le rouge assez vite, j’ai réglé tout çà et j’ai réussi à envoyer dans les côtes et dans la partie boueuse, jusqu’au 3ème km j’étais en tête, et Laetitia passe devant, j’ai essayé de tenir mais j’ai lâché, ensuit une autre fille me double mais j’ai fait l’effort sur le dernier km pour reprendre la deuxième place, j’ai pas de programme sur route, je fais plus de la piste au Stade Brestois du 400 et du 800m »

Crédit photos :

Patricia MERER

Monique Lamendour (Multisports)

Albert QUéRé

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *