Gwénaël le Boulch, retour sur le top 12 à la Réunion en 2016

img_8525img_8418 img_8318-copie-copie img_8359

Le Lorientais était parti incognito à la Réunion en octobre 2016 pour réaliser un de ses rêves préparé sur deux ans ! Une préparation en solo qui paie avec un top 12 au final sur une course qui fait tant rêver les traileurs et ultra-traileurs.

Gwénael vous raconte son histoire, pour running.bzh…

 

C’était l objectif de l’année pour préparer cette course qui m’a pris 2 ans de préparation avec comme courses de prépa la maxi race, l utra marin 87km (voir photo de cet article), marathon de vannes (2015 et 2016), cross ,trail des citadelles, guerledan, 6666 occitane, ut4m et la diagonale des fous. L’objectif était de faire entre 28 et 30h après la place j espèrais un top 20 ou 15 au mieux.

Pour tenir mes temps de passages j avais pris les temps de passage de la 1ere féminine de l année passée. Arrivé 1 semaine avant la course, j’ai eu le temps de faire quelques sorties randos avec des collègues et surtout de me rendre compte du chantier qui nous attendait, et faire du jus.

Après un départ dans le paquet de tête je me retrouve avec Jérôme lucas jusqu’au 2 ème ravitaillement que je ne vois pas repartir, je me retrouve avec Vivien laporte jusqu’à marabout. Première partie que je gère vraiment bien, aussi bien en alimentation qu’en fatigue.

Arrivé à Cilaos là ça se complique un peu. La fatigue commence à se faire ressentir et un coup de chaud dans la montée du Taibit où j ai mis dû temps à récupérer. Une succession de montées et de descentes qui m’amène jusqu’au Maido. c’est pour moi le plus dur de la course où il a fallu prendre son temps et bien s’alimenter. Arrivé à sans souci et la fameuse longue descente où je retrouve de très bonnes sensations et un top 15. Il me reste à gérer le reste de la course avec lampe en mode minimum d éclairage pour gérer les piles. La 1ere étant tombée en panne de batterie.

Passé 25h de course une grosse envie de me poser mais il fallait continuer à avancer dans le chemin des Anglais que je modis et où c’est interminable. Reste à la dernière descente où l arrivée me tend les bras avec en prime une 12ème place et passer sous les 28h.

Une course magnifique où je retiens qu il ne faut jamais baisser les bras même dans les pires moments avec une joie immense d avoir bouclé cette course aussi mythique.

Comment bien réussir la Diagonale, là où personne ne t’attendait ?

Après avoir validé toutes mes courses de prépa avec en prime de bons résultats il restait juste à très bien récupérer en + des conseils de Fred Laureau et Gurvan. J’étais en super forme et une tres grosse envie de prendre le départ. Pour ma course je ne me suis pas occupé des autres je savais que je pouvais rentrer dans le top 20 voir mieux mais il fallait être patient . Je me retrouve au final à une superbe 12ème place qui me fait très plaisir.

Gwénael, 2017, tu le vois comment ?

Je prévois des objectifs principaux comme l’ultra du But, le Trail de Guerledan et normalement le 120km du GRP cet été, avec des courses en Bretagne pour préparer tout ça comme Aber wrach mais surtout des sorties entre collègues comme des sorties vélo .

Faisant déjà 2 courses du challenge Ott (Aber Wrach et Guerlédan) en début de saison je verrais pour la fin de saison pour pourquoi pas essayer de jouer le classement final sur le challenge OTT. C est vrai que j ai pour principe de ne pas courir tous les week ends. Il faut aussi penser à la recup et à la famille, mais c est vrai que bien souvent je décide de m’inscrire sur les courses au dernier moment suivant mes envies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *