La TransAmerica en 44 jours ?

Après quelques récentes impostures ayant vite tourné en eau de boudin au début de cet été, c’est cette fois une tentative sérieuse contre le vieux record de la traversée des USA en courant qui va débuter la semaine prochaine.

Adolescent en surpoids, Pete Kostelnick a débuté le jogging, comme tant d’autres, pour perdre du poids, avant de courir son premier marathon à l’âge de 21 ans, suite à un pari. Trois ans plus tard, le jeune Kostelnick s’était déjà forgé un physique solide et courait sa première épreuve de 100 miles, en 28 heures.

Mais c’est seulement l’an dernier que le talent de ce natif de l’Iowa a explosé au grand jour, lorsqu’il est devenu à 27 ans le plus jeune vainqueur de la redoutable Badwater en juillet, avant de réaliser en fin d’année une performance de niveau international, 263 kilomètres sur 24 heures, deuxième performance mondiale de l’année 2015.

Plus fort encore en 2016 puisqu’il réussit à confirmer son titre sur la Badwater, seconde victoire assortie du record de l’épreuve amélioré de 55 minutes (les 135 miles chauffés à blanc en 21h56′).

Coureur neuf, Pete Kostelnick ambitionne désormais de traverser les USA entre San Francisco et New York en 44 jours, ou en tout cas plus vite que le record reconnu de cette traversée continentale établi en 1980 par un autre Américain, Frank Giannino : 46 jours 08 heures 36 minutes entre les mêmes villes de SF et NYC. Pour une distance évaluée à 3100 miles (proche de 5000 kilomètres), il s’agira donc d’avaler quelque 110 kilomètres par jour.

Top départ pour Pete Kostelnick lundi 12 septembre à 8 heures, jour anniversaire de ses 29 ans. Il sera assisté durant sa traversée par une équipe de 6 personnes comprenant un médecin, une kinésithérapeute, 3 ultramarathoniens et une responsable media. Affaire à suivre…

(JBJ)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *