Retour sur la Transmartinique avec Stéphane Vétil

vetil vetil1

Stéphane Vétil est un des coureurs de la T3TEAM, un gros club de copains situé à Trédaniel (22). Pour rappel, Stéphane s’était inscrit à la Transmartinique 133km en 2015, mais l’avant veille de la course, une fois son sac prêt, baigné, bronzé, la course a été annulée à cause de la tempête ! Eh bien le tempérament du breton le fait revenir en 2016 pour une Transmartinique 161 km ! (il gagne en + 28 km !!). Il termine 5ème de l’épreuve.

Une Transmartinique, c’est quoi … ? c’est un départ dans la nuit, 30°, une grosse montagne en guise de départ, souvent de la pluie, du vent, puis une succession de sentier côtier tout proche du sable fin, de la mer à 28° … bref, c’est beau à voir, mais à courir, c’est quelque chose ….

15782336_929428213858107_1094330103_n 15749464_929428740524721_1678845207_n

Stéphane, entre nous, comment se prépare t-on à un ultra trail de 161 km en Bretagne ?

La préparation que me donne Christophe Malardé se déroule sur une année avec en moyenne 5 sorties par semaine ( CAP + VTT sur route ) , Je ne suis pas un fan de vélo donc c’est pour ça que le choix du VTT me donne la possibilité de quitter le bitume pour les sentiers quand la lassitude s’installe ,,, On avait calé avec Christophe 3 objectifs bien ciblés avant la Transmartinique durant  l’année qui se sont suivis obligatoirement de 15 jours de repos :

                             – TKB 67 kms 2200+  en mars (4ème)

                             – LE BUT 120 kms 2300+  en avril (4ème )

                             – TGV (alpes )73 kms 3800+   en juillet (2ème)

Et 3 trails : Méné bré (2ème) Brocéliande (9ème) Vallée Scorff (8ème) qui rentraient dans le cadre de l entraînement

En vue du dernier objectif : 3 blocs pour bosser le foncier et la tête !!!!

             SEPTEMBRE : week-end off de 3 jours avec la Team Fartleck dans Les Cévennes chez Manu Ripoche notre guide,

             OCTOBRE :  trois jours de balade sur les sentiers de Guerledan , Le Menestrail et Jugon Les Lacs

            NOVEMBRE : sur une semaine ,Travail au cardio en simulation de la TRANS sur mes terrains de jeux , IL MANQUAIT JUSTE LA COMBINAISON CHALEUR + HUMIDITE!!!!!! ,

Courir avec des références comme Antoine Guillon, le Saux, Ripoche, c’est sympa ?

A vrai dire les références, je ne les ai pas vu longtemps hormis sur la ligne de départ !!! J’ai quand même tapé une brève discute avec MANU RIPOCHE pendant la traversée de GRANDE RIVIERE et ensuite dès l’entrée dans la jungle, je me suis concentré sur le parcours et mon allure . C’est seulement en grimpant sur la montagne du VAUCLIN que j’ai pu discuter avec CHRISTOPHE LE SAUX sur 5km en gros. J’étais impressionné car il me parlait déjà de son expédition en Amazonie pour le mercredi : une balade de 156 km, 6000 M+ dans la jungle, avec 80 rivières traversées. Je pensais en moi-même qu’ une fois cette course terminée : LES POMPES AU PLACARD  pendant quelques semaines. IL EST COSTAUD !!! Mais bon, on n’a pas le même métier … Mais respect quand même.

C’est quoi la Transmartinique ?

– C’est la diagonale de la Martinique !!! Du Nord au Sud en partant de GRANDE RIVIERE à minuit. Le début du parcours c’est « l’apéro » : on vous sert l’ascension de la MONTAGNE PELEE, 1300+ avec déjà un avant goût des portions de jungle et des champs de canne à sucre. Un petit tour sur ST PIERRE côté CARAÏBES pour dégourdir les gambettes !!! Remontée sur MORNE ROUGE ensuite on passe « à table ». 35km de jungle : «  le cœur de la forêt tropicale » avec sa végétation démesurée et luxuriante mais accompagnée de sa boue, ses racines, ses marches, ses cordes et ses rivières gonflées car la pluie n’a pas cessé de tomber. Bref le parcours du combattant jusque ST JOSEPH . Là, base de vie avec douche et médecin (contrôle tension et Température) obligatoire. Attention à l’indigestion de la première partie !!! Ensuite traversée des plantations de bananes dans la plaine du Lamantin et le mûr de ROCHES CARREES sous 30/35°C avec un petit rappel de cordes en direction de ST FRANCOIS coté Atlantique. Ensuite on a le droit à un petit  »  trou normand  » en traversant la propriété de la  RHUMERIE CLEMENT avant le dernier gros mur de  Morne Acajou et du Vauclin !!! Il nous restera quelques bosses pour atteindre MACABOU (le GR côtier) et puis nouvel environnement !!! Nouveaux bruits « les vagues » et à nouveau les pieds dans l’eau (voir les jambes dans la mangrove : marée haute) les plages de sable encore quelques marches!! Car la partie plate se sera à partir de ANSE A PRUNES. Ca sent la fin mais il reste 30 km !!! avant de franchir la ligne à ST ANNE face aux Caraïbes…

Alors heureux du résultat final ?

Super content !!!!! Vu le résultat car je partais pour 23 à 25 h de course et que j avais une vue sur le Top 10 donc comblé comme le reste de mes objectifs de ma saison sinon j ai adoré le parcours mais pas sans galérer surtout sur la fin lorsque j avais envie de dormir mais bon la tête m a pas fait défaut durant cette grosse aventure. Je parle d’aventure car ce n’est pas véritablement une course, mais une vraie aventure !

2017, tu vises d’autres objectifs aussi longs ?

       Pour le moment , c est repos , Mon planning est en cours de réalisation ; je ferai quelques courses bien ciblées en préparation avec une étape dans LES ALPES fin de semestre   et peut être dans l OCEAN INDIEN pour la fin d année avec les couleurs de la T3 TEAM , Il y aura concertation  avec ma famille car j aime partager ma passion avec Christèle, nos enfants Théo et Clémentine.

15749480_929426560524939_1349355429_n

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *