Salomon veut devenir incontournable

Dans un article paru dans SportEco de juin 2017, on apprend que Salomon a une vision bien stratégique de son développement dans le trail. Et cela passe par plusieurs axes :

 

  • une chaussure personnalisée : la marque a réfléchit dans le cadre de son développement des ventes, a créé une chaussure « sur mesure » pour le coureur. Dans un avenir assez proche, le coureur pourra choisir son drop, l’amorti et la semelle externe. Une chaussure pourra se créer en 1H42 minutes et 47 secondes. C’est le projet qui se tient actuellement à Annecy. Dans un premier temps, le consommateur ne pourra acheter que des paires déjà pensées par Kilian Jornet pour un budget de 230/240 euros. A partir de septembre 2017 à Annecy, le consommateur pourra prendre rdv pour une personnalisation, avec 768 combinaisons de couleurs possibles, et un budget autour de 300 euros.
  • bien plus qu’un sponsor : la marque va continuer à investir dans 5 grands évènements de trails français en 2018 (Maxi Race, Marathon mont-blanc, swiss Alpine, Glen Coe Skyline, Ultra Pireneu).
  • Tests anti dopage obligatoires : pour des raisons assez simples, décrites par Grégory Vollet, directeur Salomon et ex champion vtt, le trail ne doit pas tomber dans les travers du cyclisme. C’est pourquoi Salomon lance des programmes anti dopages imposés aux 10 meilleurs classés à l’ITRA sur chacune de leurs 5 courses (sur tests sanguins avant la course puis obligatoires après la course sur les 3 premiers).
  • Jamais aux JO : Grégory Vollet annonce clairement qu’il ne souhaite pas que le trail aille aux JO, car il y aurait des parcours en boucle, sans charme, avec peu de visibilité pour les marques et régis par la fédération (les marques sortiraient donc du jeu..).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *